Nous sommes le 26/09/2022

Quel est l’impact de l’utilisation des bouteilles ou bonbonnes en plastique en entreprise et quelles solutions pour y remédier ?

L’eau étant indispensable pour une bonne santé, il est nécessaire de disposer de cette boisson naturelle à tout moment, même au travail. La plupart des entreprises ont compris cela et mettent l’or bleu à la disposition de leur employé. Que ce soit dans les bureaux ou en usine, si vous avez une petite soif, vous trouverez sûrement de l’eau pour vous désaltérer. Malheureusement, plusieurs sociétés optent pour l’achat des bouteilles ou bonbonnes d’eau en plastique. Or, ces derniers ont un impact négatif considérable sur l’environnement, qu’il ne faut pas négliger. Quel est cet impact?? Quelle solution pour y remédier?? Retrouvez les réponses dans cet article.

Impact des eaux en plastique sur l’environnement

L’impact environnemental de l’eau en bouteille ou en bonbonnes en plastique se remarque sur tout le long de sa chaîne. C’est-à-dire, depuis l’extraction des matières premières jusqu’au traitement des déchets. Et c’est d’ailleurs l’une des raisons pour lesquelles les fontaines à eau sont recommandées. Retrouvez donc plus de détails sur ces équipements, en vous rendant sur https://fontaine-a-eau.com. Par rapport à l’impact environnemental des bouteilles en plastique, il concerne :

Les ressources consommées pour la mise en bouteille des eaux

Il faut avant tout noter que les nappes phréatiques sont parfois surexploitées par les entreprises de fabrication des eaux en bouteille. À cela vient s’ajouter une grande consommation de ressource pour leur mise en place. Tout d’abord, la fabrication d’une bouteille de 1 litre consomme entre 0,1 et 0,33 litre de pétrole. Ensuite, pour la mise en œuvre d’une matière en plastique, des granulés industriels semi-finis sont souvent utilisés. Il faut dire qu’une grande quantité de ces granulés plastiques se retrouve dans le milieu naturel.

À cela s’ajoutent les nombreux additifs toxiques utilisés pour la fabrication de certaines matières plastiques courantes, tels que le PVC. Il s’agit particulièrement du plomb et du cadmium. Sans oublier que certaines bouteilles peuvent aussi contenir du bisphénol A. La fabrication des bouteilles représente 71 % des émissions de gaz à effet de serre de la filière. Ce pourcentage est réparti en :

  • 30 % pour la fabrication des résines de plastique?;
  • 8 % pour l’étape de moulage?;
  • 33 % pour le nettoyage, le remplissage, l’entreposage et le packaging.

Au total, une bouteille aura nécessité 42 litres de gaz, 1 litre de pétrole, 80 grammes de charbon et 2 litres d’eau. Selon l’ADEME, la consommation d’un litre d’eau en bouteille émet 400 grammes de CO2. Ce qui est énorme. Par ailleurs, en raison des pertes, la mise en bouteille d’un litre d’eau nécessite forcément plus d’un litre d’eau prélevé.

Le transport

Une bouteille d’eau totalise en moyenne 300 km depuis l’embouteillage jusqu’à son recyclage. Et vous n’êtes pas sans savoir que ces déplacements nécessitent de l’énergie. Pire, ils causent des émissions de CO2. Il faut souligner que le transport de l’eau en bouteille correspond à 30 % des émissions de l’ensemble du cycle de vie de la bouteille.

Le traitement des déchets

La combustion du PVC qui a longtemps dominé le marché de l’eau en bouteille est une source de dioxine, d’acide chlorhydrique de furane et d’autres organochlorés écotoxiques. À cet effet, lorsqu’il est brûlé, le plastique dégage des fumées toxiques chargées de plomb, de cadmium, etc.

Chaque année, ce sont des millions de tonnes de plastiques qui finissent dans les mers et les océans. Ce qui a entraîné la propagation de microplastiques dans tous les environnements aquatiques à travers le monde. Il faut rappeler que cette matière est peu biodégradable. Elle se transforme en microplastique que plusieurs animaux filtreurs et poissons peuvent absorber. Ce qui intègre la chaîne alimentaire.

Mais le pire est que le plastique peut aussi tuer des animaux plus grands. C’est le cas de l’albatros, la tortue, etc. En effet, il peut s’accumuler dans leur gésier ou estomac, et ne pouvant pas être dissous par les sucs gastriques, il entraîne leur mort.

Il faut souligner que le plastique est un déchet qui prend plus de 1000 ans à se dégrader. Pour cela, l’incinération représente l’une des solutions pour s’en débarrasser. Malheureusement, selon l’ADEME, l’incinération d’un kilogramme de PET génère environ 2?229 grammes de CO2.

Au vu de tout ceci, il est indéniable que l’utilisation des bouteilles ou bonbonnes en plastique en entreprise présente un impact considérable sur l’environnement. Cependant, il est possible de lutter contre cet état de choses en optant pour d’autres solutions.

L’utilisation des fontaines à eau filtrantes raccordées au réseau : une alternative pour éviter l’utilisation des bouteilles ou bonbonnes en plastique en entreprise

L’installation de fontaine à eau en entreprise est une solution écologique pour remédier aux nombreux impacts environnementaux du plastique. D’ailleurs, cette solution est recommandée par l’État, au point de devenir une obligation légale. Ces équipements peuvent être disposés dans n’importe quelle pièce. Vous pouvez l’installer dans :

  • Un bureau?;
  • Un couloir?;
  • Une salle d’attente, etc.

Ce sont des appareils réalisés par des professionnels, dont l’installation nécessite juste de disposer d’un accès à une prise électrique et à un point de distribution d’eau. Par ailleurs, en réfrigérant l’eau du réseau à partir d’un système de refroidisseur à banc de glace, les fontaines procurent une eau fraîche ou tempérée de qualité.

La plupart des modèles sont élaborés en inox ou en acier, et se déclinent en plusieurs couleurs. Vous pouvez même retrouver de l’eau gazeuse, grâce à la cartouche de CO2 dont est équipée la fontaine.

Il faut dire que l’une des principales raisons pour lesquelles certains préfèrent l’eau en bouteille à l’eau du robinet est le goût. En effet, du fait de son prétraitement en amont, l’eau du robinet peut présenter un arrière-goût et une odeur désagréable. Le problème ne se pose plus avec les fontaines à eau filtrantes raccordées au réseau. Comme l’indique leur nom, elles sont dotées de filtres. Ces derniers retiennent les éléments qui donnent un arrière-goût à l’eau du robinet.

En somme, l’utilisation des bouteilles ou bonbonnes d’eau en plastique en entreprise a un impact négatif considérable sur l’environnement. Cet impact se remarque depuis la conception de ces bouteilles, jusqu’à leur recyclage. Cependant, il existe plusieurs solutions pour remédier à cet état de choses. L’une des plus écologiques est l’utilisation des fontaines à eau filtrantes raccordées au réseau.

A propos
Vous avez une idée d'article à nous proposer pour publier sur notre blog dédié à l'écologie ? N'hésitez pas à nous écrire afin de nous communiquer vos suggestions. Annuaire des activités.
Je Suis Réparateur