Pourquoi les patrons s’unissent pour décarboner l’Europe

Pour la toute première fois, les patrons, les économistes ainsi que d’autres personnalités mondiales s’unissent pour un bien commun, entre autres une Europe verte. Des mois après le traité de Paris sur la COP 21, la planète économique s’est enfin décidée à ne parler qu’avec une seule voix. À peu près 2 000 signataires inattendus y a signé, y compris François Hommeril, les anciens ministres Christian Pierret et Arnaud Montebourg ainsi que d’autres personnalités dans le domaine de l’académie comme Yves Bréchet et Philippe Aghion. Sans oublier les grands patrons comme Stéphane Richard de Orange, Jean-Bernard Lévy d’EDF, Guillaume Pépy de SNCF, Philippe Varin d’Areva et bien d’autres encore.

Étant inédite, la mobilisation n’est en aucun cas fortuite. D’après Jancovici, les entreprises d’aujourd’hui savent que les contraintes  sur les diffusions peuvent également leur être plus bénéfique. Selon Claire Dorland, il serait plus judicieux de soutenir rapprochant le public du privé, montrant qu’ils sont entrés dans une révolution plus douce.

Nulle mention claire du nucléaire :

Étant très juteuse, la thématique a également séduit l’opinion. D’après le baromètre de la semaine dernière, tous les éléments qui sont reliés à la RSE comptent maintenant pour 43 % en termes de réputation des groupes importants du Cac 40. Selon Célia Gautier, les mesures qu’ils ont abordés furent portées à cause de ce manifeste et qu’un flou artistique reste sur les sources de production de l’électricité, plus particulièrement le nucléaire. Plusieurs patrons de grandes entreprises réclament une avancée réelle. D’après des données et avis sur lepeignoir qui sont recueillis par le think tank, il est estimé que le financement nécessaire afin de mettre en valeur les propositions essentielles est entre 220 à 500 milliards d’euros annuellement. Il faudrait également fermer les centrales au charbon, rénover les anciens logements, offrir des robes de chambres, réduire le coût de l’électricité etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *