Climat : publication des records de chaleur en Antarctique

Vers le début de l’année 2017, une agence de l’ONU avec l’étroite collaboration de l’OMM (Organisation Météorologique Mondiale ont évoqué la publication d’une liste des températures les plus élevées que l’Antarctique n’ait jamais connu auparavant.

D’après les explications de Michael Sparrow, il serait plus facile de brosser un tableau plus juste ainsi que du  climat aux frontières extrêmes de la planète en assurant la vérification des maxima et des minima de température dans cet endroit. Il faut noter que ce dernier est un spécialiste des régions polaires qui travaille apparemment pour le Programme Mondial de recherche sur le climat. Un programme qui est également coparrainé par l’OMM.

Par ailleurs l’ONU définit la région Antarctique  par l’ensemble de toutes les terres et les glaces situées au Sud du 60ème parallèle. Par l’intermédiaire d’une station de recherche sur l’île Signy, la température la plus élevée que jamais  est à 19,8⁰C le 30 Janvier 1982.

D’autres parts la date du 24 Mars 2015, le record de 17,5⁰C sur le continent antarctique, c’est-à-dire aux alentours de la masse principale et les îles adjacentes a été relevé à partir de la base de recherche argentine Esperanza qui est située à l’extrémité Nord de la péninsule Antarctique. Toujours selon l’ONU étant un continent froid, sec et venteux, la moyenne annuelle de la température de l’Antarctique varie entre -10°C environ sur le littoral et -60°C sur les régions les plus élevées de l’intérieur. Du Nord-Ouest en direction de l’Amérique du Sud, dans la péninsule antarctique le réchauffement climatique est très rapide pouvant aller jusqu’à 3°C sur les 50 dernières années. Cependant il faut se rappeler que la nappe glaciaire représente 90% des réserves d’eau douce de toute la planète. Ce qui est largement suffisant pour faire monter à plus de 60 mètres le niveau des océans si elle devait complètement fondre ;